• (+86)188 222 660 53

  • contact@famesbeninchine.org

  • 1010 Avenue, Dalian, Chine

A PROPOS DE Milka GOUNOUKPEROU

La langue chinoise occupe un territoire de plus en plus vaste sur l’échiquier international, et plus d’un se consacrent aujourd’hui à celle-ci, comme ce fut le cas de l’anglais et du français. Fames Bénin a l’honneur de vous présenter la demoiselle Milka GOUNOUKPEROU.

Connue des membres de l’amicale de Pékin, ville où elle réside, elle s’est révélée aux africains à travers le concours panafricain Miss Mama Arica (MMA). Miss Milka, comme ses fans adorent l’appeler est de teint clair, et bien dessinée, mais ce qui lui a permis de rafler le prix de la plus populaire lors dudit concours de beauté est avant tout le soutien et le vote massif de ses supporters à travers la chine, et surtout celui de ses compatriotes béninois. Elle a su mettre en valeur la beauté et l’intelligence béninoise à l’occasion du dit concours, et tous les anciens membres de la fames s’en rappellent comme si c’était hier, car nous avions été fortement représentés, ce en partie par la présence de notre secrétaire général M. Prosper AMOUSSOU.

Miss Milka est non seulement dotée d’une grande beauté, mais en plus elle regorge également de talents cachés tel qu’une passion pour les arts. Ancienne élève de l’École Secondaire des Métiers d’Art (ESMA), école polytechnique sis à Abomey-Calavi dans l’enceinte du village d’enfants SOS, mais qui accueille autant les orphelins que les personnes vivants avec leurs deux parents, elle y a pratiqué entre autres le dessin, la couture et la danse, et a obtenu un Diplôme de Technicien en Science et Technique des Métiers d’Art (DT/STMA). Son passage dans cette école n’a fait qu’aiguiser sa passion pour la mode et le mannequinat.

Miss Milka GOUNOUKPEROU est actuellement étudiante en fin de formation dans le domaine de la langue chinoise option Enseignement de la langue chinoise en tant que langue étrangère, mannequin et maquilleuse visage et body painting freelance. Son ambition, est de faire ce qu’elle aime, et de ne surtout pas se limiter, et elle parmi plusieurs projets, de devenir créatrice de mode. A la question de savoir pourquoi le chinois et pourquoi les arts, elle n ‘est pas allée par quatre chemins en nous soulignant l’importance de la langue et de la culture chinoise sur le plan économique mondial. Quant à l’Art, elle nous conte que cette passion l’a bercée tout le long de son enfance où elle était très attirée par le dessin et tout ce qui avait trait aux beaux-arts. Ainsi devenir artiste était une vocation qu’elle avait depuis toute petite. Associer l’étude de la langue chinoise et les arts selon ses dits « est devenu aujourd’hui une évidence, ça parait être une alliance parfaite ». Nous lui souhaitons de pouvoir plus tard combiner l’art chinois à l’africain pour une innovation qui sort de l’entendement.

Il est aisé de constater que malgré ses occupations actuelles, Milka n’a pas abandonné son rêve de créer des tendances. Loin d’être en train de lui faire de la pub, mais visitez-la à Pékin et vous reviendrez témoigner ici de combien elle a la maîtrise et de combien son professionnalisme vous aurait surpris.Nous avons pu terminer cette interview avec ses conseils. Elle nous a confié que « ceux qui réussissent ne sont surement pas les plus intelligents, mais bien les plus déterminés ! C’est le plus crucial car le début de toute chose parait difficile ; mais avec une dose suffisante de détermination et le désir de bien faire, tout devient possible. » Miss Milka nous surprendra encore surement dans un futur proche et nous l’attendons dans le domaine de la mode afin qu’elle apporte son savoir-faire et son expérience à notre pays, pour qu’enfin le domaine de la mode devienne une industrie qui nourrit véritablement les hommes et femmes qui s’y investissent. Le Bénin en a vivement besoin.C’était fames interview, rendez-vous pour notre prochain numéro.